Qu’est-ce qu’un parlement des jeunes n’est pas ?

Un parlement des jeunes n’est pas une imitation des parlements « adultes », il n’est pas lié à des partis politiques, n’est pas un club de débat, un alibi, une scène de spectacle ou un phénomène éphémère.

Ce n’est pas une imitation

Un parlement des jeunes n’est pas une imitation de la structure politique existante, c’est-à-dire une « copie » du conseil communal par exemple.
Un parlement des jeunes a un profil clair. 

Ce n’est pas un club de débat

Les parlements des jeunes ne mènent pas de pseudo débats, mais contribuent activement à façonner leur environnement.
Les parlements des jeunes exercent une influence concrète.

Ce n’est pas un alibi

Les parlements des jeunes ne sont pas un jeu politique. Les parlements des jeunes permettent de présenter des souhaits des jeunes directement en politique et de réellement provoquer des changements.
Un parlement des jeunes doit disposer de droits politiques clairs et concrets.

Ce n’est pas une scène de spectacle

Un parlement des jeunes n’est pas une scène de spectacle pour une personne. Même s’il arrive qu’une seule personne joue un rôle important, voire indispensable, elle défendra toujours des souhaits émanant de plusieurs personnes et non des désirs personnels. Un parlement des jeunes possède une structure démocratique.

Il n’est pas éphémère

Un parlement des jeunes n’est pas un événement unique comme une session des jeunes qui n’a lieu qu’une fois par année. Il s’agit d’une institution au sein de laquelle les jeunes peuvent se retrouver de manière régulière et s’investir pour les souhaits concrets des jeunes.
Un parlement des jeunes poursuit des objectifs à long terme.

Il n’est pas lié à un parti politique

Un parlement des jeunes est strictement indépendant de tout parti politique, mais représente en général les intérêts communs des jeunes. Dans un parlement des jeunes, les jeunes ne s’engagent pas dans un programme politique, mais défendent leur propre avis. Un parlement des jeunes mène une politique de projets et non une politique de partis.

Caractéristiques des parlements des jeunes

Les 70 parlements, conseils et commissions des jeunes existant actuellement en Suisse sont organisés différemment. Ils disposent de compétences diverses et, pourtant, on peut leur attribuer des qualités communes :

Géographie

Les parlements des jeunes peuvent être organisés à l’échelle communale, régionale et cantonale.

Bases légales

Les parlements des jeunes peuvent être publics (rattachés aux institutions politiques) ou privés (en tant qu’association).

Membres

Les parlements des jeunes sont en général ouverts à tous les jeunes. L’adhésion à un parlement des jeunes peut être limitée en fonction de l’âge, du lieu de résidence ou du nombre de membres.

Adhésion

Selon le parlement les jeunes, les jeunes peuvent simplement s’inscrire, sont élus par d’autres jeunes ou par les autorités ou représentent un groupe d’intérêt.

Objectif

Dans tous les parlements des jeunes, les jeunes s’engagent pour la jeunesse. La politique de projets devrait être privilégiée par rapport à la politique de partis.

Orientation politique

Un parlement des jeunes doit être indépendant politiquement. Ceci garantit aux jeunes un engagement politique et sociétal sans devoir adhérer trop tôt à un parti.

Activités

Les activités des parlements des jeunes peuvent se diviser en deux catégories : la politique et les projets. Ces deux catégories se recoupent cependant souvent.

Organisation

Les parlements des jeunes sont dirigés par un comité élu par l’assemblée plénière. Le plus souvent, ce sont des groupes de travail qui sont responsables des projets.

Droits politiques

Afin de faciliter l’engagement politique des parlements des jeunes, il faut qu’ils disposent de compétences politiques. Dans l’idéal, un parlement des jeunes devrait disposer de droits inaliénables pour pouvoir par exemple déposer des interventions, rédiger des prises de position sur des objets politiques et représenter la jeunesse dans des commissions.

Financement

Les parlements des jeunes ont besoin de moyens financiers, malgré l’important engagement bénévole des jeunes. Un parlement des jeunes peut arriver à beaucoup avec peu de moyens. En général, les parlements des jeunes sont (co)financés par les pouvoirs publics.

youpa-Newsletter

s'abonner